FKJ

FKJ, c’est l’abréviation de French Kiwi Juice, formule trouvée par Vincent Fenton qui est devenue son nom de scène et le titre de son premier album, sorti en 2017 sur le label Roche Musique.

Né il y a un peu plus de trente ans d’un père néozélandais et d’une mère française, cet artiste multi-instrumentiste (qui passe aisément de la guitare à la batterie, du synthé à la basse ou au saxo, tout en maniant les logiciels) a grandi à Tours, piochant dès son plus jeune âge dans les disques de ses parents.

Entre funk, groove, électro et jazz, il s’est fait remarquer dès ses premiers singles, en particulier Tadow, une improvisation avec Masego. Il suffit de regarder la vidéo, captée sur le vif, pour comprendre comment fonctionne l’esprit virevoltant de FKJ et comment il se comporte sur scène, sautant d’un instrument à l’autre, superposant les sons en toute liberté.

FKJ

FKJ démarre en publiant ses morceaux sur Soundcloud. Il se fait tout d’abord connaître en 2012, avec la sortie de son premier titre Lying Together qui connaît le succès dans les discothèques. Ses productions successives et son premier album en mars 2017 affirment un style relax, marqué par la langueur, avec des influences funk, jazz, soul et électroniques.

Il emploie pour sa musique des instruments pré-enregistrés : claviers, guitare, basse, percussions, saxophone. En 2022, il sort son second album V I N C E N T.

FKJ est décrit comme un pionnier et un porte-étendard d’un nouveau genre de House française.Vincent est également remarquable pour son lot de collaborations pour les moins fascinantes, et montre l’évolution artistique d’un des producteurs les plus en vogue de sa génération.