Ramy

Ramy est une série télévisée dramatique américaine diffusée sur Hulu. En , Hulu a renouvelé la série pour une deuxième saison. La série met en vedette Ramy Youssef en tant que personnage principal.

Une des meilleures comédies de l’année… un peu sortie de nulle part.

Ramy, c’est le double de fiction imaginé par Ramy Youssef, un comédien américain de stand-up. Le personnage, la vingtaine, musulman d’origine égyptienne, est en pleine quête existentielle.

Entre ses envies de jeune Américain, sa foi de musulman pratiquant, sa communauté envahissante, il peine à se projeter dans le futur alors que son entourage attend de lui qu’il s’engage d’une manière ou d’une autre. Ramy cherche en fait une place dans ce monde qui pourrait concilier ses convictions et une vie amoureuse épanouie.

Aussi sincère que drôle, Ramy n’est pas sans rappeler parfois la série télévisée Master of None du comédien Aziz Ansari avant de me bluffer en s’engageant dans des tournants inattendus.

Car le cheminement personnel du héros va l’emmener jusqu’en Egypte, dans sa famille restée au pays. Le discours qu’il va y trouver notamment sur les Etats-Unis, me laisse bouche bée autant que lui.

Quelle bonne idée de la part de la plate-forme américaine Hulu d’avoir fait confiance à Ramy Youssef, 28 ans, issu du standup.

Aperçu dans la troisième saison de Mr Robot, il exploite dans Ramy ses talents d’acteur autant qu’auteur. Il a d’ailleurs reçu le Golden Globe du meilleur acteur pour sa comédie.

On se prend d’entrée de sympathie pour ce personnage plein de candeur et au bout de ce périple en 10 épisodes, on en redemande. Ça tombe bien, la série a été renouvelée par Hulu pour une deuxième saison.

La série fine, drôle, sans fioriture, réalisée au cordeau, montre comment Ramy essaie de concilier sa vie avec sa culture, alors que très jeune, à l’école, ses copains le stigmatisent et l’accusent d’être un terroriste, au moment des attentats du 11 septembre.  

La série dont la première saison est disponible sur la plateforme Starzplay développe aussi les membres de sa famille, sa sœur émancipée mais coincée, et sa mère qui s’essaie à Uber.

Une série à l’humour parfois très juif paradoxalement, avec, c’est rare, pour héros, un musulman de tous les jours, une série qui ne manque pas d’autodérision et d’ironie, et qui est forcément un peu autobiographique.