roman graphique autobiographique de AJ Dungo

In Waves

/ 01

Un roman graphique bouleversant, juste et percutant. Le trait est fluide et épuré et il entraîne le lecteur dans les vagues, vagues d’amour et vagues maritimes. In Waves a obtenu le prix BD FNAC / France Inter 2020.

In Waves
Feuilleter In Waves

Le surf est une tradition ancestrale originaire d’Hawaï. Avant d’être un sport, il s’agissait d’une culture, une forme de communion avec les éléments. Lorsque les Occidentaux arrivèrent, ils découvrirent cette étrange pratique sans d’abord trop s’y intéresser. AJ Djungo raconte comment le surf est passé d’une tradition locale à une discipline sportive populaire à travers un hommage appuyé à deux pionniers de la discipline: Duke Kahanamoku et Tom Blake.

Mais In Waves, c’est aussi et surtout une évocation nostalgique de Kristen, premier amour de l’auteur, tragiquement fauchée par la maladie.

Les deux sujets paraissent complètement étrangers l’un à l’autre. Ils sont pourtant intimement connectés dans l’esprit de l’auteur.

La perte d’un être cher et la façon dont on traverse le deuil, en surfant comme on peut la crête d’une grosse vague. Tantôt au-dessus de l’écume, tantôt envahi et fracassé par le poids de l’eau.

Avec beaucoup de finesse et de pudeur, AJ Dungo, immortalise les instants de grâce de sa relation avec Kristen. La légèreté et l’émotion des premières rencontres, la violence du combat contre la maladie, la noblesse de la jeune femme qui se bat avec calme. Il évoque en parallèle leur passion commune pour le surf, l’océan.

Lorsque sa compagne Kristen meurt des suites d’un cancer, à 24 ans, A.J. Dungo suit les conseils qu’elle lui prodiguait de son vivant : il se lance dans la réalisation d’un livre magistral, à la fois terrible et lumineux, léger et profond.

Dans In waves, l’auteur mêle des pans de l’histoire du surf, sport que Kristen pratiquait assidûment, et qu’il a appris à aimer, au récit de sa relation avec la jeune femme. 

Son pavé dessiné se lit quasiment d’une traite, provoquant chez le lecteur frissons et empathie, en même tant qu’il suscite un intérêt pour la discipline aquatique.

Issu de l’illustration, Dungo privilégie la contemplation au dynamisme. Il ne capture pas le mouvement, ce qui peut sembler paradoxal lorsqu’il parle de surf. Sans doute est-ce parce qu’il ne l’aborde pas par le prisme de la performance ou de la quête d’adrénaline. 

Lorsqu’il évoque sa relation, il se concentre sur les instants, les regards… Il crée des bulles de mémoire.

Entre le sépia qui illumine les pages sur l’histoire de la discipline et le bleu qui colore les souvenirs d’AJ Dungo, le lecteur est invité à prendre son temps. Ce n’est pas le genre de bande dessinée qui impose un rythme trépidant. Il incite au contraire à ralentir, à se perdre dans telle ou telle image.

Avec In Waves, AJ Dungo honore une promesse faite à Kristen. Le résultat est un livre magnifique. Rares sont les ouvrages qui réussissent à susciter une émotion aussi pure. Elle surgit au détour d’une case, d’un mot. Elle vient par vagues.

Retour en haut